Méthodes de paiement en e-commerce

Internet est synonyme de shopping. Les produits, la location de services ou les réservations sont parmi les opérations les plus fréquentes. Tous ont une tendance claire à la croissance du commerce électronique. Ce sont les formes de paiement du commerce électronique.

C’est l’une des décisions importantes lorsque nous mettons en place une boutique en ligne. Pour ce faire, il faut connaître les canaux de paiement existants.

Les formes de paiement les plus utilisées

Cartes de crédit et de débit

Ce sont les principaux éléments par lesquels nous payons aux passerelles de paiement. Ces passerelles relient notre site web à une banque, qui fait payer le service. La rapidité et les protocoles de sécurité cryptés font partie de son succès, étant l’option de paiement la plus utilisée et la plus recommandée, avec la confiance des utilisateurs.

Cette méthode implique le respect de la législation et des règlements correspondants en matière de fiscalité, de sécurité et de protection des données de la part du vendeur.

PayPal

Considéré comme l’un des médias les plus sûrs, il est une référence pour les transactions en ligne. On pourrait dire qu’il s’agit d’un portefeuille virtuel, puisqu’il nous permet d’effectuer le paiement sans donner nos données bancaires à des tiers, étant donné que c’est PayPal qui détient ces données.

Parmi les avantages de cette forme de paiement en ligne, son caractère international et son immédiateté se distinguent, puisque PayPal permet de transférer instantanément l’argent depuis n’importe quel endroit du monde. En ce sens, il est possible de convertir une monnaie dans une autre instantanément en payant une commission pour effectuer les changements.

Par opérateur

Le paiement est effectué au moyen de la facture de notre opérateur téléphonique, en produits spécifiques selon chaque opérateur. La nécessité d’insérer les coordonnées bancaires dans le smartphone n’a pas contribué à augmenter son utilisation, ainsi que le contrôle difficile des dépenses accumulées, jusqu’à ce que nous payions ou recevions la facture de ce fournisseur de téléphone.

Payer avec votre téléphone portable

Les smartphones ont eu un impact significatif sur les habitudes de consommation, transformant le secteur commercial. Leur utilisation se généralise, qu’elle soit associée à un numéro de téléphone ou à des cartes bancaires, et permet de fidéliser la clientèle.

Financement en plusieurs fois

Bien qu’en France, cette pratique ne soit pas aussi répandue que dans d’autres pays, le vendeur divise le paiement de la vente en plusieurs versements. Cette possibilité de paiement facilite les ventes dans les transactions d’un montant élevé, ce qui améliorera le taux de conversion du magasin et réduira l’abandon des chariots.

Autres modes de paiement

Il existe également des options sans utiliser une plateforme de paiement. Ces systèmes de paiement nécessitent un contrôle externe et manuel, non inclus dans les processus du magasin numérique.

Virements bancaires

Les transferts ne sont pas rapides, mais ils sont simples et familiers. Ce type de paiement nécessite un suivi ultérieur de la transaction.

Paiement à la livraison

Uniquement applicable à l’achat de produits, ce système offre le plus de risques et le moins d’avantages pour le vendeur. La prise en charge du coût de l’expédition, la possibilité que l’acheteur change d’avis ou le coût logistique d’un éventuel retour sont des éléments à prendre en compte.

De son côté, l’acheteur paie lorsqu’il reçoit le produit, en pouvant vérifier son état avant le paiement.

Quelques considérations

En général, plus un commerce électronique propose de méthodes de paiement, plus il aura de possibilités de conclure des ventes, puisque les clients pourront choisir le système qu’ils préfèrent.

La sécurité des passerelles de paiement est le principal élément à prendre en compte. La technologie P2PE, avec un cryptage point à point, protège les données avec un environnement sécurisé tout au long du processus de paiement et garantit la réglementation en matière de protection des données.

En résumé, la passerelle sera conforme aux normes de sécurité LOPD (loi organique sur la protection des données) et PCI (Payment Card Industry Compliance) et, dans de nombreux cas, utilisera le protocole TLS (Transport Layer Security).

Il est également vrai que les méthodes de paiement automatisées nécessitent moins de contrôle, ce qui permet d’économiser des ressources dans leur gestion. Pour toutes ces raisons, il est important d’analyser la cible des clients potentiels et de prendre la décision du mode de paiement le plus approprié en pensant à nos clients potentiels.